Pères en lumière, des courts-métrages sur la paternité

PÈRES en lumière est un projet artistique multidisciplinaire composé de de cinq courts-métrages documentaires en co-création avec cinq pères de famille, d’une exposition photo et d’un site web. Ce projet vise à mettre en avant leur vision de la paternité accompagnée de celle de la réalisatrice. Conçus et créés par Marie-France Laval, chaque court-métrage se concentre sur un père en particulier.

L’objectif principal de ce projet est de mettre en avant des histoires de paternité positives dans l’espace public. Cette expérience collaborative met en avant des histoires uniques et authentiques. La réalisatrice souhaitait également intégrer les courts-métrages dans un cadre plus large pour aborder de paternité à travers la photographie. Le travail de l’artiste photographe Gaëlle Vuillaume se démarque par son approche puissante. Elle a su capter l’essence du projet en proposant une série de trois portraits inspirants de chaque papa.

Le projet commence sa deuxième vie, c’est-à-dire la présentation des courts-métrages, des photos et de textes des pères à travers l’exposition contemporaine multidisciplinaire en art visuel qui offre la possibilité d’échanger autour de la paternité. Également, le projet sous forme d’événement de visionnement est maintenant disponible pour votre groupe communautaire, votre organisme, votre salle d’exposition et votre bibliothèque.

Pour organiser une exposition ou un visionnement, contactez-nous à mflaval@mflavalfilms.com.

En complément, le site web de Pères en lumière regroupe de nombreuses ressources sur la paternité. Il propose également une présentation des pères ainsi qu’un extrait des cinq courts-métrages (qui seront disponibles en visionnage complet lors des projections ou de l’exposition). Enfin, il comprend une section dédiée aux expositions et projections.

Découvrez le site web de Pères en lumière

Pères en lumière est un projet financé dans le cadre d’une bourse octroyée par le CAM par le programme « Des ponts culturels, d’une rive à l’autre » en collaboration avec le CALQ et la ville de Laval. La maison de quartier Vimont, la maison de la famille de Saint-François et le Regroupement des familles monoparentales et recomposées de Laval soutiennent et s’impliquent dans le projet. Celui-ci fait partie d’une démarche d’exploration de la paternité de la réalisatrice à travers le documentaire et la photographie.